Passage de la frontière sino-mongole avec un budget de routard : mode d’emploi. 

Chers amis voyageurs, vous qui souhaitez rejoindre la Chine par la Mongolie, nous avons pensé que notre expérience pourrait vous être utile. (traversée réalisée le 9 septembre 2017)

Si vous ne souhaitez pas prendre l’avion et que vous ne souhaitez pas non plus casser votre tirelire pour un billet de Transsibérien (environ 150€), voici la solution pour traverser la frontière pour moins de 50€…

Attention ! Inutile de préciser qu’il vous faut bien sûr un visa chinois en bonne et due forme… (voir notre article « À l’assaut des steppes mongoles »)

Etape 1 / Vous rendre à la gare d’Oulan-Bator et acheter votre billet pour le train local à destination de Zamiin-Uud en couchette dure (hard sleeper), tout à fait confortable. Il vous en coûtera environ 22.000 MNT (soit environ 8€) par personne (+ 14.000 MNT (soit environ 5€) pour les vélos). Si vous avez des vélos ou tout autre bagage hors norme, il faut sortir de la gare où l’on achète les billets et prendre à gauche. Tout au bout du quai se trouve l’entrepôt pour les bagages encombrants. La taxe additionnelle est calculée au poids.

A l’intérieur du train, eau chaude à volonté, sortie tout droit d’un petit samovar chauffé au bois, 3 sachets de thé au lait compris dans le billet et de quoi manger (cher!) si vous n’avez pas pensé à faire vos courses avant.

Le train part d’Oulan-Bator à 17H20 et arrive à Zamiin-Uud le lendemain matin vers 7H30.

Pour info, les bagages hors normes sont chargés dans la première voiture. À l’arrivée, vous rendre donc tout à l’avant du train. Si vous voyez que personne ne bouge, frappez fort contre la porte, le gardien est sûrement toujours endormi, ce fut notre cas ! ;D Merci au p’tit papy qui nous a montré comment faire ! Et là, bon courage, car le train est environ 1 m au-dessus de la voie, sympa !

Etape 2 / Trouver son chauffeur ! Ceci n’est pas une étape difficile car dès la sortie du train, une foule de chauffeurs particuliers vient à votre rencontre et vous demande si vous allez à « Erlian » ou « Beijing ». Oui, en effet. Là, négociez bien le prix avant de monter dans le véhicule. La moyenne est de 15.000 MNT par personne (soit environ 6€). Nous avons payé 18.000 MNT chacun avec les vélos. Le chauffeur attendra que le véhicule soit bien plein avant de démarrer. Ne vous étonnez pas d’avoir une valise, voire même une autre personne, sur vos genoux!

Peu avant la frontière, il se peut que votre chauffeur vous demande de faire un changement de véhicule, garé sur une file de l’autre côté de la barrière. On n’a pas tout compris, mais on a obéit et tout s’est bien passé ! ;D On pense que c’est pour gagner du temps…

Etape 3 / Premier arrêt côté mongol pour un contrôle des passeports. Là, vous devez payer votre chauffeur si ce n’est pas déjà fait et donner en plus 2.000 ou 3.000 MNT en guise de taxe. On a pas bien compris non plus. Nous, on lui a donné 40.000 MNT en tout et il ne nous a pas rendu la monnaie.

Etape 4 / Deuxième arrêt côté mongol pour contrôle des passeports et scan de vos bagages (nous n’avons pas eu à descendre nos vélos, juste les sacoches). Le chauffeur vous dépose devant la porte des douanes avec tous vos bagages et vous récupère à la sortie. Vous pénétrez dans le bâtiment. Attention : avant de vous dirigez à droite, aux rayons X, pensez bien à acheter le ticket à 5.000 MNT/personne à la petite guérite en face de la porte, légèrement à gauche. Ce ticket vous sera exigé au contrôle des passeports, ça vous évitera de faire demi-tour. Vous ressortez avec vos bagages et les chargez à nouveau dans le véhicule pour le passage de la frontière chinoise.

Etape 5 / Mise en file d’attente pour le passage de la douane chinoise. En pleine saison, d’autres voyageurs ont subi une attente de 4 à 5 h. Perso, on a du attendre 5 minutes top chrono.

Etape 6 / Rebelote, le chauffeur vous dépose avec tous vos bagages (vélos compris cette fois) devant le bâtiment et vous repassez aux Rayons X et au contrôle des passeports. Là, on est carrément passés devant tout le monde, ils devaient avoir envie de se débarrasser de ces deux passagers encombrants ! Rien à payer cette fois.

IMG_20170910_091220

Etape 7 / Quatrième et dernier contrôle des passeports avant de rentrer dans Erlian. Demandez à votre chauffeur de vous déposer à la gare routière, et non à la gare ! On s’est fait avoir, il n’y a pas de trains, juste des bus.

Etape 8 / Une fois à la gare routière, n’entrez pas dedans ! Les billets sont en vente dans les petites boutiques à droite de l’entrée. Promenez-vous devant et on ne manquera pas de vous alpaguer. ;D Nous avons pris un bus couchette qui partait à 15H d’Erlian et arrivait à 2H du matin à Pékin. Pour info, le chauffeur du bus vous laisse finir votre nuit et on a pu quitter le bus à 6H pour rejoindre notre guesthouse à vélo. (à Pékin, elles ont toutes des réceptions 24/24) Prix du billet : 220 Yuans/personne (soit environ 28€) + 100 Yuans (soit environ 13€) pour les 2 vélos.

Conseil malin ! ;D S’il vous reste un peu de monnaie mongole, pensez à demander à votre chauffeur de vous l’échanger contre des Yuans. Le nôtre l’a fait sans problème au taux en vigueur (vérifiez avant!).

ATTENTION : une fois arrivés en Chine, vous serez systématiquement contrôlés pour prendre le bus, le train et le métro (rayons X + fouille au corps). Planquez vos opinels et autres réchauds…c’est comme ça qu’on a du planquer un couteau suisse dans un buisson, après avoir parlementé pendant 10 minutes pour simplement pouvoir sortir de la gare ! ;D

Bon séjour en Chine !

Publicités